Se faire porter par une société de portage salarial est une idée qui séduit beaucoup de professionnels de nos jours mais il est important de faire une Simulation de salaire en Portage Salarial. En effet, le portage salarial permet à l’indépendant porté de jouir d’une totale autonomie tout en conservant les avantages de la couverture sociale d’un salarié classique. En contrepartie des avantages dont il profite, le consultant porté cède une partie de son salaire brut à la société de portage en guise de frais de gestion. Après déduction des charges salariales et patronales, il pourra alors tirer tout le plaisir voulu de son salaire net. Ce qui est intéressant, c’est que le futur consultant a la liberté d’évaluer ses futurs revenus en effectuant une simulation portage salarial. Comment procéder ?

Procédure générale pour une simulation portage salarial réussie

Skalis portage vous propose un simulateur de salaire intégré qui pourra vous permettre de calculer aisément le montant prévisionnel de votre salaire net en fonction de votre chiffre d’affaires (CA).

Il existe deux formes de simulation de portage salarial. Soit la simulation est faite dans le but de déterminer le salaire obtenu pour un CA donné, soit elle a pour objectif d’évaluer le CA à réaliser pour atteindre un salaire net souhaité.

Dans le premier cas, vous n’avez qu’à renseigner la case destinée pour la facturation encaissée. Elle informe sur le CA hors taxe que vous envisagez pour le mois. Évidemment, ce chiffre est fonction du montant des honoraires conclus avec le client. Nous verrons plus bas comment appréhender ce montant pour atteindre vos objectifs.

Ensuite, il sera question de renseigner ou non les éventuels frais professionnels non remboursés par le client. Ces frais encore appelés « frais de mission » (frais kilométrique, hébergement, restauration, etc.) sont directement négociés avec le client et ne sont pas intégrés au salaire brut puisqu’ils sont intégralement reversés au consultant en plus de son revenu net.

Vous obtenez ensuite une estimation de la rémunération nette que vous pouvez percevoir avec le CA renseigné. Ce salaire net intègre les charges sociales. Ces cotisations salariales et patronales assurent au consultant un accès aux prestations sociales (indemnisation chômage, sécurité sociale, cotisation retraite, etc.). Outre ces charges, les frais de gestion sont aussi pris en compte. D’un montant équivalent à entre 2  et 10 % environ de votre salaire brut, ils représentent la rémunération de la société de portage pour les services qu’il vous fournit. Généralement, le montant de ces frais est lié à votre volume de chiffre d’affaires et au risques pris par la société de portage en travaillant avec vous (perte de contrat, sensibilité de vos missions, etc.)

Cependant, si le salaire net obtenu ne vous convient pas, il faudra voir vos ambitions de chiffre d’affaires à la hausse et donc augmenter le montant du brut inscrit. En pratique, cette augmentation se fait par ajustement du Tarif Journalier Moyen (TJM) que le consultant facture au client.

Détermination du Tarif Journalier Moyen (TJM) des honoraires à facturer au client

Suite à l’obtention du CA à réaliser lors de la simulation portage salarial pour atteindre le salaire net que vous souhaitez, il est nécessaire d’estimer le Tarif Journalier Moyen des honoraires à facturer. En portage salarial, le prix à la journée minimum à prévoir est de 300 €.

Grâce à un simulateur de taux journalier moyen, vous pouvez avoir une idée de votre facturation journalière en vous basant sur votre salaire brut annuel. Ce calcul vous permettra d’évaluer le montant des honoraires à facturer aux clients pour maintenir un revenu annuel correspondant à ce que vous aviez prévu comme salaire mensuel.