Si vous souhaitez vous lancer en indépendant, vous devez certainement étudier quel est le statut le plus avantageux pour vous. Le portage salarial bénéficie de plus d’avantages sociaux comme la prévoyance, la retraite ou l’assurance chômage par rapport à un travailleur en freelance.

Quel statut propose les meilleurs avantages sociaux ?

Si vous voulez vous lancer à votre compte, vouas avez actuellement le choix entre vous lancer dans le portage salarial ou opter pour le travail en freelance en auto-entrepreneur. Malgré l’engouement pour l’auto-entreprise pendant un certain temps, le portage salarial, est fortement sollicité aujourd’hui.

Ces deux statuts ont leurs propres avantages, mais aussi leurs inconvénients. Il est alors essentiel de bien peser le pour et le contre avant de faire votre choix. En souhaitant être un consultant autonome, vous pouvez bénéficier d’un salaire plus profitable, mais moins d’avantages sociaux.

consultante en portage salarial

Alors comment distinguer ces deux statuts ?

Tout d’abord, les différences se situent sur des points clés pour un travailleur : sur la retraite, sur l’assurance chômage ainsi que sur la prévoyance.

Ces trois points permettront de justifier pourquoi il est plus utile de se tourner vers le portage salarial ou vers le freelance.

Une assurance chômage protégeant des pertes d’activités

Il faut toujours prévoir le risque encouru en cas de perte d’activité, d’où l’importance de l’assurance chômage. Si vous travaillez en indépendant ou en freelance, l’assurance chômage est le point qui vous pénalisera le plus en cas d’arrêt d’activité ou d’activité partielle. En effet, le portage salarial bénéficie d’une même couverture sociale que le salarié de droit commun.

Or, dans le régime de base, tout travailleur indépendant ne possède aucune couverture à celle du RSI. Aussi, pour un freelance, il devra faire une souscription volontaire pour assurer ce risque.

Toutefois, les assureurs peuvent présenter des services qui restent aujourd’hui assez coûteux. De plus, leurs propositions sont différentes du régime général des salariés, ce qui pourrait les désavantager. Ici, le salarié est dans une situation plus favorable en terme de couverture, car il dispose d’une excellente protection dans tout le territoire européen. Or, le régime du RSI ne précise rien pour les travailleurs indépendants sur cette assurance.

Quel statut prépare au mieux votre retraite ?

Tout salarié souhaite préparer au mieux sa retraite, pour rester dans le confort une fois le moment venu. La retraite est un des points différenciant les travailleurs en freelance du portage salarial. Pour les indépendants au RSI , la retraite n’est pas assez organisée. En effet, nombreux sont les travailleurs autonomes qui se sont déjà plaints de leur sort durant leur retraite. Il est assez difficile de la préparer juste avec la cotisation de base. La retraite d’un cadre salarié est constituée par ses cotisations sociales, sa retraite de base, l’ARRCO et l’AGIRC. Elles sont perçues durant ses nombreux mois de travail.

Or, pour un travailleur autonome, elle est juste constituée d’une retraite de base et d’une retraite complémentaire. D’ailleurs, la retraite de base d’un salarié est encore plus élevée par rapport à celui du freelance qui perçoit le même salaire. Une fois la retraite arrivée, un salarié perçoit une indemnité plus importante qu’un indépendant.

simuler mon salaire

Prévoyance : quel statut est le plus avantageux ?

Tout travailleur a besoin de prévoyance pour mieux protéger ses proches en cas de décès, accidents ou maladies. Cela est bénéfique pour éviter une précarité économique et surtout en cas de personne à charge.

Ici encore, vous pouvez constater que la prévoyance pour les salariés et les indépendants n’est pas la même. Contrairement à un salarié, un travailleur freelance au RSI comme un consultant indépendant doit souscrire à un complément d’assurance pour une indemnisation correcte.

Or, cette souscription impacte sur le coût des cotisations. Pour le capital décès, par exemple, le salarié obtient 170 % X la somme de ses rémunérations pendant les 12 derniers mois. Toutefois, pour le freelance, la somme obtenue se fait en fonction de sa classe cotisée.

Pour les avantages sociaux, le portage salarial semble être le plus avantageux par rapport au travailleur freelance.

Gestion administrative

Sur ce point, le portage salarial sort largement gagnant et c’est tout l’intérêt de ce statut : libérer l’entrepreneur de toute la partie administrative !

Le salarié porté n’a qu’une seule chose à faire : rendre compte de son activité à chaque fin de mois. Il le fait en remplissante une feuille de compte rendu d’activité et en fournissant les devis validés auprès de ses clients. A cela, s’ajoute l’envoi des notes de frais. C’est tout. Le reste, c’est la société de portage qui s’en occupe ! La société de portage contractualise avec votre client, le facture, recouvre les créances et réalise les fiches de payes ainsi que l’ensemble des déclarations fiscales et sociales.

Bien entendu, le service rendu par la société de portage n’est pas gratuit, vous versez une commission calculée sur votre volume d’activité. Cependant, il faut tenir compte du temps gagné à déléguer toutes ces tâches administratives. Du temps que vous pouvez consacrer pour vos clients.

Un auto-entrepreneur qui souhaite se décharger des ces démarches administratives doit faire appel à un comptable. Au final, cette option peut s’avérer être encore plus coûteuse que la commission d’une société de portage salariale.

Pour vous faire une idée, le mieux est encore de faire une simulation dans chacune des deux situations. Nous vous permettons d’effectuer une simulation de salaire directement sur notre site, profitez-en !

Articles-CTA

Votre salaire en indépendant ? Demandez une simulation de salaire adaptée à votre profil et de manière totalement gratuite Simuler mon salaire maintenant !