Jean-Roch Sergent business developpeurJean-Roch SERGENT est Business Développeur et manager de transformation digitale en portage salarial. Il évolue dans l’univers du digital depuis maintenant presque 20 ans. C’est un connecteur et un catalyseur d’énergies qui aime relever des défis !

Il fait partie de la grande famille des salariés portés chez SKALIS. Nous sommes particulièrement heureux de pouvoir lui donner la parole pour nous présenter son parcours et son expérience.

Paroles d’un manager de transition

SKALIS : Bonjour Jean-Roch, quelle est votre activité ?
Jean-Roch SERGENT : “Je suis un spécialiste du business development et un accompagnateur de transformation dont digitale.

Pour ce qui est du développement commercial et marketing, mon activité est tout autant domestique qu’export, en BtoB et BtoBtoC, au service de start-up, PME ou ETI. Je travaille aussi pour des Business Unit ayant des enjeux de développement multicanal, numérique et de grands comptes nationaux et internationaux.

A ce sujet, je précise que j’ai vécu et travaillé plus de 4 ans à Munich en Allemagne. La culture germanique est celle que je connais le mieux en Europe, je parle couramment allemand.”

simuler mon salaire

“Aujourd’hui le digital met le client final et la data au cœur de la démarche.”

SKALIS : Pouvez-vous nous dire en quoi ça consiste ?
Jean-Roch SERGENT : “Prospecter, maîtriser et équilibrer les négociations commerciales, particulièrement avec les grands comptes (privés ou publics) et développer les affaires de manière rentable et durable.

Aujourd’hui le digital met le client final et la data au cœur de la démarche. Ainsi harmoniser, maitriser et valoriser les flux entre les différents canaux, entre réel et virtuel est un impératif vital. Cela nécessite de transformer l’entreprise, tout autant dans son organisation et sa culture que par les technologies mises en œuvre.

C’est l’enjeu majeur des prochaines années pour les 70% de PME et ETI en France qui n’ont pas encore entamé leur transformation digitale.”

SKALIS : Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?
Jean-Roch SERGENT :“Professionnel de l’Export et du développement commercial depuis ma spécialisation en Master, j’ai occupé des positions de cadre dirigeant (Directeur commercial, Export. Que ce soit dans des MPE, ETI et même un établissement public (Directeur de projet de la transformation digitale). Tout cela depuis bientôt 20 ans maintenant.”

business developpeur

SKALIS : Quel est votre meilleur souvenir en tant que freelance jusqu’à présent ?
Jean-Roch SERGENT : “Celui à venir !”

SKALIS : Quel parcours vous a amené à vous lancer en indépendant ?
Jean-Roch SERGENT :“Aujourd’hui la frontière entre activités salariées et d’indépendant est plus fluide, avec des allers-retours, des passages réguliers.”

SKALIS : Pourquoi avoir opter pour le portage salarial ?
Jean-Roch SERGENT :“Combiner les avantages du travail indépendant avec la couverture, sociale notamment, du salarié, ça m’a semblé la meilleure solution.”

SKALIS : Vous êtes plutôt co-working ou home-office?
Jean-Roch SERGENT : “Exporter, c’est s’adapter ! Autant l’un que l’autre, je m’adapte selon les besoins.”

“Mon meilleur souvenir en tant que freelance ?! Celui à venir !”

SKALIS : Une journée type de travail, ça ressemble à quoi ?
Jean-Roch SERGENT : “En clientèle, il n’y a pas de journée type, particulièrement quand on est en mission pour une start-up (ma dernière mission), il faut savoir tout faire et réagir vite !”

SKALIS : Enfin, si vous deviez donner 3 conseils à ceux qui veulent se lancer en indépendant, quels seraient-ils ?
Jean-Roch SERGENT : “L’expérience est une lanterne qui n’éclaire que celui qui la porte. Toutefois savoir s’aménager du temps pour cultiver ses réseaux et prospecter pour de futures missions est une des clés de l’indépendant.”

Enfin, pour contacter Jean-Roch SERGENT et en savoir plus sur son activité, vous pouvez le joindre sur les plateformes suivantes :
Twitter : @JRSergent_PRO
Linkedin : Linkedin.com/jeanrochsergent

Retrouvez tous les portraits de salariés sur notre blog : “Paroles de freelance”

simuler mon salaire