Pour les étrangers qui s’installent en France, trouver un emploi est souvent une étape très compliqué et il peut être bien plus simple de se lancer à son compte, si l’activité le permet bien entendu. Mais dans cette perspective, les étrangers peuvent-ils avoir accès au portage salarial ? La réponse est oui !

Le portage salarial est en effet accessible aux personnes étrangères vivant en France. Il faut respecter certaines conditions pour pouvoir en bénéficier.

La première chose à prendre en compte, votre pays d’origine et les accords établis entre les autorités françaises et celui-ci.

Si vous venez d’un pays membre de l’Union Européenne

Tout d’abord, si vous venez d’un pays membre de l’Espace Economique Européen, vous pourrez alors prétendre travailler sans aucun souci. Vos papiers d’identité doivent être à jours. La réglementation européenne vous offre un libre accès au travail en France.

Pour rappel, cela concerne les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suède.

De plus, même s’ils ne font parti intégrante de l’UE, ce droit s’applique aussi si vous venez des pays suivants :

  • Suisse,
  • Andorre,
  • Monaco
  • Saint-Marin.

Si vous ne venez pas d’un pays membre de l’Union Européenne

Si vous ne venez pas d’un membre de l’Union Européenne, vous devez alors effectuer des démarches pour pouvoir avoir le droit de travailler en France, aussi appelé “Permis de travail”. Il faut faire une demande de visa ou de titre de séjour autorisant le travail sur le sol français. Celui-ci doit être valide pendant toute la durée de votre contrat de portage.

L’étranger, qui n’est pas encore titulaire de son visa ou de son titre, peut cependant recevoir une autorisation provisoire de travail (APT) d’une durée maximum de 12 mois, renouvelable.

Il existe de nombreux cas particuliers et accords originaux avec certains pays donc il est préférable de vous renseigner auprès de l’administration de votre pays d’origine. Par exemple, il existe des dispositions particulières entre la France et l’Algérie pour les demandes de visas de travail.

Pour plus de précisions sur votre profil, nous vous invitons à consulter directement le site officiel de la République Française ici.

expatrié freelance

Une fois porté, est-ce que je profite des mêmes droits ?

La réponse est bien entendu OUI !
Une fois que vous avez signé votre contrat de portage salarial en France, même en tant qu’étranger, vous profiterez alors des mêmes avantages que n’importe quel autre salarié en France.

Vous pourrez par exemple bénéficier du droit au chômage en France dès lors que vous décidez d’arrêter votre activité en portage salarial. Ce qui n’est pas le cas si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur par exemple.

Dès lors que vous devenez un salarié en France, vous êtes bien entendu soumis à toutes les démarches administratives et fiscales obligatoires liées à votre activité. Sur ce point aussi, le choix du portage salarial peut être intéressant car vous vous déchargerez alors du travail administratif lié à une activité en indépendant. Et pour les étrangers qui ne maitrisent pas parfaitement la langue française et les rouages de l’administration tricolore, cela peut être une bénédiction.

Inversement, puis-je être expatrié et disposer d’un contrat de portage salarial ?

La réponse est également OUI !

Si vous êtes de nationalité française, vous pouvez totalement prétendre à travailler en portage salarial depuis l’étranger avec une société de portage salarial française. Un point également intéressant pour les freelances expatriés. Car le statut d’auto-entrepreneur, par exemple, exige que vous disposiez d’une adresse légale sur le territoire français.

Une bonne solution si vous souhaitez partir travailler à l’autre bout du monde. Vous serez en mode digital nomade sans perdre la sécurité et la stabilité d’une situation de salarié en France. En gardant l’esprit tranquil, vous n’aurez plus que choisir le pays qui vous convient pour vous expatrier.