La prospection. Du verbe prospecter. Ce mot est magique. Il est capable de donner la chair de poule à chacun des travailleurs indépendants qui y ont été confrontés de près ou de loin au cours de sa carrière.

Prospecter, c’est laborieux et chronophage. Et pendant que l’on prospecte, et bien… on ne fait rien d’autre ! C’est un peu ça, le piège.

Heureusement pour vous, chers amis freelances, étant entré dans l’ère du digital et ayant accès à toutes ces belles innovations et applications, il existe aujourd’hui bon nombre de solutions qui vous aideront à passer cette étape difficile, et avec un peu de chance, à de pas avoir à y revenir !

 

Mettez à jour et optimisez vos réseaux sociaux.

 

Plus que pour partager vos dernières photos de vacances, les réseaux sociaux sont aujourd’hui un outil formidable pour réseauter professionnellement et donc prospecter. Linkedin est le premier réseau professionnel dédié à cela. Vous retrouverez ici tous nos conseils pour optimiser votre profil Linkedin tel un CEO !  Avec un profil complet et un réseau suffisamment développé, les recruteurs et potentiels clients viendront à vous directement sans avoir à passer par la case prospection.

 

Ne sous-estimez jamais la force du bouche à oreille.

 

Le digital c’est bien. La vie réelle c’est mieux !

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une personne mécontente aura davantage tendance à s’exprimer qu’une personne satisfaite. Faites en sorte d’inverser la tendance en encourageant vos clients actuels et passés à parler de vous. Laissez également entendre que vous êtes à l’écoute des propositions et n’hésitez pas à leur donner quelques cartes de visites qu’ils pourront eux-mêmes distribuer par la suite. S’ils ont été satisfaits de votre prestation, il y a fort à parier qu’ils feront de nouveau appel à vous et vos services pour une prochaine mission, et qu’ils vanteront vos mérites auprès de leurs contacts.

 

  • Tips : Profitez d’être dans leurs bonnes grâces pour leur demander une petite recommandation sur Linkedin ou autre plateforme de mise en relation Entreprise-freelance.

 

Utilisez les plateformes en ligne.

 

Créer un profil sur les différentes applications de mises en relation Entreprise – Freelance peut prendre du temps, certes. Mais pour l’aide que cela va vous apporter et le temps que vous allez y gagner par la suite, c’est un moindre mal !

Il vous est possible, voire même conseillé de dupliquer par exemple votre paragraphe descriptif et autres informations vous concernant. Mais faites les choses bien. Tout comme pour Linkedin, un profil optimisé et soigné attirera davantage l’attention des prospects et vous ne tarderez pas à recevoir vos premières propositions de missions. L’essentiel est de savoir vous vendre et mettre en avant vos compétences et savoirs faire.

 

À savoir : certains site sont spécialisés en fonctions des typologies de métiers et profils.

 

Voici quelques sites sur lesquels vous pouvez vous inscrire :

 

  • Malt : le petit français.

 

 

  • Codeur : Comme son nom l’indique, pour les férus de code !

 

 

Liez vous avec d’autres freelances.

 

Ici pas de rivalité qui tienne. Dans le monde des travailleurs indépendants, on s’aide et se soutien mutuellement. Participez à des afterworks, des conférences ou tout autre événement ou vous seriez susceptible de rencontrer d’autres freelances. Vous n’y trouverez certes peut-être pas de nouveaux clients, mais des personnes qui traversent comme vous les méandres du travail en solitaire et dont la plupart ont de l’expérience à revendre ! Bons plans, conseils et bienveillance sont généralement les mots d’autres de ces rencontres.

 

Rencontres freelances

D’autre part, essayer de vous lier à des personnes dont le métier est complémentaire au votre : Rédacteur / Designer / Graphiste – Directeur Artistique / Concepteur rédacteur etc. Certaines missions demandent un large spectre de compétences qui nécessitent d’avoir recourt à un confrère dont la spécialisation n’est pas dans vos cordes. Mettez-vous d’accord pour vous appeler mutuellement en cas de besoin. Ainsi, vous pouvez également ratisser plus large dans votre prospection, ne vous limitant plus uniquement à votre ou vos savoirs-faire.

 

  • Ps : En tant q’indépendant, un petit travail d’équipe de temps à autre, c’est bon pour le moral !

 

 

Votre site internet : votre carte de visite en ligne.

 

Ici l’objectif premier est de montrer votre expertise aux yeux de vos potentiels futurs clients. Alors on ne lésine pas sur les moyens ! Beaucoup d’entreprises demande à avoir un aperçu de vos réalisations passées, une sorte de portfolio que vous devez avoir sous le bras et sortir à n’importe quel moment.

Quoi de mieux donc d’avoir son site internet ?

Nul besoin de faire quelque chose de complexe et de vous ruiner, une seule page  suffira à exposer les informations essentielles : votre offre – votre parcours – vos expériences – votre contact  et bien sûr votre portfolio.

Quelque chose de simple et d’épuré ou de totalement fou, à définir selon votre domaine, et votre image de marque.  L’important ici est de vous démarquer et de retenir l’attention soit par votre originalité ou votre savoir faire.

 

À vous de jouer !