La vie d’un freelance est faite de hauts et de bas, c’est le jeu. Avec le temps, ces fluctuations sont de moins en moins importantes. Néanmoins, personne n’est à l’abri de devoir faire face à une période de très forte activité subite. On appelle cela “être dans le rush”, un moment qu’il faut savoir gérer correctement pour éviter la catastrophe. Voici quelques conseils.

Prenez le temps d’analyser la situation avant de foncer

Quand on fait face à ce genre de situation, le premier réflexe consiste à foncer tête baissée par peur de ne pas avoir suffisamment de temps pour tout faire. On se dit alors qu’on ne peut pas perdre une seule seconde pour prendre du recul.

C’est une erreur car sans analyser la situation et l’ensemble de la charge de travail qui vous tombe dessus, vous risquez de faire des erreurs. Vous devrez alors aussi les réparer, entraînant alors une perte de temps dont vous pourriez vous passer.

Nous vous conseillons donc de prendre le temps de :

  • Prioriser les missions avec les plus fortes valeurs ajoutées.
  • Vérifier que vous disposez de toutes les informations pour mener à bien les missions importantes. Cela vous évitera de partir dans une mauvaise direction par manque d’informations.
  • Evaluer si les objectifs sont viables. Dans le cas contraire, il est sans doute préférable de jouer la transparence et d’en parler avec votre client.

Organisez votre plan de bataille

Une fois que vous avez les idées plus claires, il est alors plus simple de vous organiser. A ce stade, il faut avoir une vision globale de l’ensemble de vos objectifs, de la masse de travail que représente chaque projet et faire preuve de bon sens.

La première chose à faire : réaliser votre “to do list” !
Cela vous aidera à établir votre ordre de priorité et vous permettra également d’être certain de ne rien oublier une fois que vous aurez enclenché le turbo.

Pour chaque tâche, tentez de lui attribuer une deadline afin de vous fixer des contraintes temporelles. Même si vous ne les respectez pas toujours, le fait d’essayer de les atteindre vous forcera à être plus productif.

Demandez de l’aide

Ensuite, voyez si vous pouvez obtenir de l’aide pour mener à bien certaines des tâches relatives à votre mission. En d’autres termes : n’oubliez pas que vous pouvez déléguer même si vous êtes freelance ! Dans certains cas, il peut s’avérer rentable de trouver un autre prestataire pour réaliser une tâche que vous maîtrisez moins que lui.

De plus, vous pouvez utiliser des outils modernes pour vous aider à mieux vous organiser. En effet, de nos jours, il existe beaucoup d’applications ou de services online pour optimiser la production du travail.

Autre source de soutien à ne pas négliger en temps que freelance : vos proches !
Vous ne pouvez pas forcement solliciter une aide directe dans la production de votre travail. Néanmoins, votre famille et vos proches peuvent vous aider de différentes manières : vous préparer un repas pour gagner du temps, aller chercher vos enfants à l’école, laver votre vaisselle … ou tout simplement du réconfort pour faire face à ce moment de stress.

Respirez !

Quelque soit l’importance de moment de forte activité, il est impératif de s’octroyer des moments pour respirer. Une surcharge de travail ne doit pas influencer démesurément votre état de santé.

Prenez le temps de faire des pauses.
Faites un peu de sport pour évacuer le stress.
Passez un peu de temps avec vos proches pour vous ressourcer.
Détendez vous et pensez à autre chose.
Mangez de manière équilibrée.

Et surtout … ne négligez pas votre sommeil !

gestion du temps freelance

Apprenez à dire “NON” !

Lorsque vous vivez une période de forte activité, vous vous rendez mieux compte que certaines demandes sont parfois totalement superflues ou inutiles. En temps normal, lorsque vous avez le temps, vous dites facilement “OUI” à toutes les demandes de vos clients. C’est un réflexe naturel chez les travailleurs indépendants, toujours prêts à tout pour satisfaire les clients.

Cependant, ce n’est pas toujours une bonne chose. Un peu comme on met des limites à un enfant pour ne pas qu’il devienne insupportable et mal élevé, dire “NON” à un client peut être salutaire dans certains cas. Si vous estimez qu’un client vous impose des tâches qui ne rentrent pas dans le cadre de votre mission, c’est alors le moment de mieux vous affirmer et de recadrer les choses.

Apprenez de vos erreurs

Une fois le rush passé, nous vous recommandons de prendre le temps de comprendre et d’analyser ce qui vous est arrivé. Pourquoi avez-vous connu cette surcharge de travail ? Comment l’avez-vous vécu ? Qu’est-ce que vous auriez pu éviter ? Qu’est-ce que vous auriez pu mieux faire ?

Cette démarche vous permettra sans doute de vous rendre réellement service lors d’une nouvelle période de rush. Car oui, on apprend toujours de ses erreurs !

Enfin, en tant que travailleur indépendant, si la gestion de vos factures et de vos démarches administratives vous mettent souvent dans le rouge, alors il serait sans doute intéressant de vous pencher sur le portage salarial. En effet, en tant que salarié porté, vous pouvez dire “Adieu” à tout ça ! N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.