Pour éviter l’isolement et maintenir une ambiance studieuse, beaucoup de freelances préfèrent se pencher vers la solution du co-working. Voici quelques conseils pour bien choisir son co-working.

Avoir la liberté de travailler de chez soi, c’est un avantage non négligeable de la vie du freelance. Cependant, installer son bureau à domicile n’est pas forcément adapté à tout le monde.

En effet, avec le développement important des startups et des travailleurs indépendants, le nombre d’espaces de co-working a vraiment explosé ces dernières années.

Comment bien choisir son co-working ?

coworking

Réfléchissez à vos besoins

Tout d’abord, avant de vous signer les yeux fermés dans le premier coworking que vous découvrez, prenez le temps de réfléchir à vos besoins.

En effet, tous les espaces de coworking ne proposent pas les mêmes types d’engagements. Certains offrent des contrats très flexibles à la journée ou même à l’heure alors que d’autres imposent une durée de plusieurs mois minimum.

Ensuite, demandez-vous si vous avez besoin de :

Vérifier les services proposés

Une fois que vous aurez bien cerné les besoins associés à votre activité, vous pourrez mieux étudier les offres des co-working.

Par exemple, si vous êtes amené à beaucoup bouger, il peut être intéressant de vérifier que votre co-working fasse parti d’un réseau national ou international. De cette manière, vous pourriez disposer d’un bureau partout dans le monde. C’est entre autres l’un des grands avantages d’un réseau comme celui de notre partenaire Régus.

Pensez aussi à demander de quel type de connexion internet dispose le co-working. Généralement, ces espaces sont plutôt bien équipés mais on ne sait jamais.

Autre point important : les horaires d’ouverture et l’accès.
Même si on vous déconseille de travailler en pleine nuit, vous devez pouvoir être le plus libre possible de vos mouvements. C’est une condition importante pour conserver la liberté propre à la vie de freelance.

Enfin, même si ça peut sembler évident, prenez le temps de visiter l’ensemble de l’espace (toilettes etc) pour ne pas avoir de mauvaises surprises le jour de votre installation.

Etudier le dynamisme du lieu

Un espace de travail partagé, ce n’est pas seulement un grand open space rempli de freelance. Non, ça doit aussi être un espace convivial et dynamique. Beaucoup d’espaces ont bien compris que les freelances y cherchent aussi le réseautage et les synergies. Pour lutter contre l’isolement mais aussi et surtout pour trouver des nouveaux clients et partenaires.

Pour cela, ces espaces proposent des animations en dehors des heures classiques de travail. La plupart du temps, il s’agit de simples « apéros networking ». Parfois, certains espaces prennent le temps d’organiser des conférences ou des rencontres plus évènementielles.

Aller sur la page Facebook de l’espace, cela vous aidera à vous rendre compte de son dynamisme ou non.

Choisissez votre thématique

Enfin, prenez aussi le temps d’étudier les offres en fonction de votre secteur d’activité. La plupart des co-working sont « généralistes ». Mais en réalité ils sont fréquentés par des startups et des freelances dans le monde de la communication et des nouveaux médias.

Cependant, il existe des co-working spécialisés dans d’autres univers tels que la mode, l’art, la cuisine, de l’immobilier ou encore la création avec les Fablab.

Existe-t-il d’autres solutions ?

Les nouvelles méthodes d’organisation et de travail se développent parallèlement. De nouveaux usages sont créés, en voici quelques-uns.

  1. Cohoming : l’idée est de partager votre espace de travail à domicile avec un ou plusieurs autres travailleurs indépendants. L’ambiance d’un co-working mais sans bouger de chez vous.
  2. Coliving : un concept plutôt destiné aux jeunes étudiants ou jeunes entrepreneurs. L’idée se situe entre la colocation et le co-working. On partage à la fois son logement et son espace de travail. Un concept intéressant si on choisit bien ses camarades de jeux.
  3. Le corpoworking : le corpoworking est une adaptation du concept de co-working mais à l’intérieur de l’entreprise. Le corpoworking est en effet, par nature, ouvert aux fournisseurs, aux partenaires et aux consultants qui travaillent régulièrement avec l’entreprise.

Bonnes recherches !