Pour devenir un freelance à succès, il n’existe malheureusement pas de formule magique. Le travail est le principal facteur de réussite. Mais cependant il existe quelques astuces simples pour augmenter vos chances de réussir.

Ces conseils sont simples à mettre en place et doivent faire partis de vos priorités au moment du lancement de votre activité. Les bonnes habitudes, il faut les adopter tout de suite.
Ces astuces fonctionnent aussi bien si vous faites du graphisme, du développement web ou du conseil.

1. Utilisez un contrat pour chaque projet

Si vous n’avez jamais travaillé à votre compte, vous n’avez sans doute aucune idée des difficultés ou retards de paiements qu’un freelance peut rencontrer. Pour vous couvrir et éviter les mauvaises surprises, il faut absolument établir un contrat avec vos clients avant de commencer à travailler.

Ce contrat peut prendre différentes formes, à vous de voir en fonction de l’importance de la mission. Vous pouvez débuter avec un contrat type adapté à votre activité. Ensuite, faites-le évoluer en fonction de vos besoins. Pour une mission très courte, un devis signé par votre client fera l’affaire.

Ensuite, vous voudrez peut-être faire appel à un professionnel de la justice pour élaborer un contrat spécifique.

2. faites valider votre contrat !

Quelle que soit la manière de le faire, il faut absolument que votre client valide le contrat qui vous engage l’un envers l’autre. L’idéal est d’obtenir une signature et un tampon sur l’original de votre contrat. Cependant, de nos jours avec le travail à distance, vous pouvez aussi opter pour la signature électronique. Vous pouvez aussi proposer une validation par mail : votre client doit donc répondre en indiquant “Bon pour accord”.

Une fois le contrat validé, celui-ci ne pourra plus être contesté devant la justice.

3. Toujours demander un acompte

L’un des plus gros problèmes des travailleurs indépendants consiste à ne pas être payé à temps. Certains doivent parfois s’armer de patience pour obtenir le paiement de leur prestation.

Pour garantir votre paiement, vous devez exiger un acompte.

Quand il s’agit d’un nouveau client, vous pouvez demander un acompte intégral. Il s’agit d’une mesure de sécurité très courante chez les freelances donc n’ayez pas peur de le faire. C’est un excellent moyen de tester la fiabilité de votre client ainsi que sa motivation.

Dans la plupart des cas, vous pouvez demander un acompte de 30% ou 50%. Par la suite, vous pouvez adapter cette mesure en fonction de la relation de confiance installée avec votre client.

Si le client refuse, dites-vous que ce n’est probablement pas quelqu’un avec qui vous devriez travailler de toute façon.

Enfin, dans la mesure du possible, avant de livrer des fichiers exploitables ou de terminer votre mission, demandez le paiement final. Par conséquent, avant d’être entièrement payé, n’envoyez aucun fichier en haute résolution pour un graphiste, par exemple.

4. N’ayez pas peur de dire NON

Dire “non”, ce n’est pas si simple et pourtant c’est indispensable de temps en temps.

Vous ne voulez décevoir personne, alors vous proposez de l’aider de toutes les manières possibles et répondre positivement à toutes les demandes de vos clients. Parfois, vous le faites sans vraiment vous soucier de la charge pénible qu’elle vous imposera.

Vous devez donc vous familiariser avec le fait de refuser un travail ou une mission.

Pour vous aider à déterminer si vous devez dire “non” à un projet, posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce vos compétences répondent aux besoins de la demande du client ?
  • Est-ce que vous pouvez réaliser facilement la mission ?
  • Etes-vous à l’aise avec la mission ?
  • Pouvez-vous faire facilement un devis pour répondre à la demande ?
  • Avez-vous déjà eu l’occasion de faire ce que le client vous demande ?

4. Concentrez-vous sur votre coeur de métier

Normalement, si vous avez pris le temps de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer en freelance, ce point ne devrait pas vous poser de souci. Choisissez un ou deux services dans lesquels vous spécialiser.

Ensuite, faites en sorte d’accepter uniquement les missions et travaux relevant de ces catégories. Dites simplement “non” à toutes les autres propositions ou demandes.

Une fois que vous avez choisi les services dans lesquels vous vous spécialisez, commencez à produire du contenu autour de ces services pour prouver votre expertise. C’est le meilleur moyen de communiquer et d’attirer des clients qualifiés.

5. Soyez transparent avec vos clients

N’oubliez pas de soigner au mieux votre réputation et vos relations clients. Votre entreprise, c’est vous !

La première chose lorsqu’un client souhaite travailler avec vous, soyez transparent dans vos conversations. La transparence vous évitera d’instaurer des malentendus ou des faux espoirs de la part de votre client.

N’ayez pas peur d’expliquer votre façon de travailler, de détailler vos disponibilités ou vos tarifs. Être transparent n’est pas une faiblesse, ça aide à renforcer la confiance.

6. Organisez-vous bien

 

Avant d’accepter toutes les missions qu’on vous propose, assurez-vous de pouvoir les prendre en charge. Ne faites pas de sur-booking, vous pourriez le regretter fortement. Vous prenez aussi le risque de ne pas pouvoir assurer correctement certaines missions et donc de décevoir vos clients.

Ensuite, pour bien optimiser votre temps de travail, faites une liste de tâches quotidiennes avec de petites tâches que vous pouvez facilement terminer à la fin de la journée.

7. Analysez vos résultats

 

Dès que vous le pouvez, prenez le temps de déterminer la provenance des revenus de votre activité. En fonction des résultats, concentrez-vous davantage sur les domaines les plus rentables pour vous.

De plus, en étudiant vos résultats mensuels, vous pourrez établir la saisonnalité (ou non) de votre activité. Ce genre d’information peut vous permettre de mieux organiser vos finances en devançant les périodes d’activités moins importantes (en été par exemple). Connaitre le rythme de votre activité vous permet aussi de savoir à quel moment lancer votre protection de clients ou encore à quel moment partir en vacances.

8. Think big

 

Sans avoir les yeux plus gros que le ventre et sans vous sur-vendre, n’hésitez pas à être ambitieux ! “Think big” : essayez de voir grand autant que possible. Valorisez vos compétences au mieux et si vous sentez qu’un produit ou service fonctionne mieux qu’un autre, foncez !