Portage salarial ou micro-entreprise ?

Voyons déjà ce que dissimulent ces deux notions afin d’y voir plus clair.

La micro-entreprise est une entreprise individuelle qui est soumise à des charges et des contraintes moins importantes qu’une entreprise plus traditionnelle.

Le portage salarial est plutôt un subtil mélange entre l’autonomie de l’entrepreneuriat et la sécurité du salariat.

Portage salarial : liberté et sécurité

C’est souvent ce qui rebute les personnes qui veulent se lancer dans une activité ! L’entreprise apporte une grande liberté mais demande bien souvent le sacrifice de la sécurité. Il faut dire que la micro-entreprise véhicule aussi cette idée. En effet, le freelance micro-entrepreneur cotise chaque mois ou chaque trimestre en fonction de ses revenus. C’est un avantage pour la micro-entreprise qui n’induit pas de charges fixes. Mais le revers de la médaille est que les avantages sociaux sont vraiment réduits. Le micro-entrepreneur ne peut pas prétendre au chômage et ne peut prétendre qu’à une retraite réduite. Il devra prévoir de constituer une épargne retraite afin de ne pas se retrouver dépourvu à la fin de son activité. Pour le freelance en portage salarial, tout cela est bien différent. La société de portage salarial joue le rôle d’une entreprise qui lui propose tous les avantages sociaux d’un salarié, une assurance chômage, des congés payés et une cotisation à la retraite plus importante que la micro-entreprise. De plus, s’il n’est pas en Portage salarial, il devra souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle et de couvrir les risques des déplacements professionnels. Pour autant, le freelance lié à une société de portage salarial demeure libre de la gestion de son emploi du temps, de sa clientèle et fixe librement ses tarifs. Le portage salarial est donc une solution hybride pour ne pas subir les contraintes d’un salariat traditionnel tout en bénéficiant d’un filet de sécurité professionnel.

New Call-to-action

Comment fonctionne la relation entre le freelance et société de portage ? Aucun besoin de créer une entreprise ou de faire des démarches administratives lourdes ! Il suffit de contacter une société de portage et de s’entendre sur les termes du contrat. Une fois que les différents acteurs sont tombés d’accord, ils signent un contrat de travail et le freelance peut débuter ses missions. Tout cela est simple et c’est un réel avantage du portage salarial. Le freelance est libéré des démarches administratives pesantes et chronophages. La société de portage salarial lui verse ensuite un salaire tous les mois et gère la facturation en fonction des missions qu’il a réalisé. De plus, elle déclare les charges auprès des autorités responsables de la collecte des impôts et cotisations sociales. Le freelance en portage salarial est uniquement tenu à déclarer les heures travaillées et ses frais professionnels. Dans le cas de la micro-entreprise, le freelance aura à charge de réaliser lui-même sa facturation, de déclarer son chiffre d’affaires et de réaliser toutes les démarches administratives inhérentes à son activité. Il est primordial d’être sérieux dans ses déclarations ou dans l’envoi de pièces administratives pour ne pas se retrouver en conflit ou subir un contrôle de l’administration fiscale. Bien sûr, le contrat qui lie le freelance avec la société de portage a un coût. Ce partenariat induit des frais de gestion qui sont directement prélevés sur le chiffre d’affaires du freelance. Il faut prévoir entre 5 et 10 % du chiffre d’affaires. Il faut bien entendre que les avantages proposés par la société de portage ont forcément un impact sur le salaire du freelance. Le micro-entrepreneur n’a pas ses frais à prendre en compte mais il se trouve seul face aux démarches administratives et ne peut prétendre à une protection sociale aussi importante. Il faut savoir également que le portage salarial offre un droit de regard sur les missions du freelance. C’est à dire que le professionnel indépendant doit atteindre un minimum journalier d’au moins 300 €. Le portage salarial reste bien plus intéressant qu’une société privée de conseils qui proposerait le même type de prestations. La société de portage assure une sérénité appréciable que ne propose pas forcément une entreprise traditionnelle ou une micro-entreprise. De plus, elle offre la possibilité d’avoir accès à des heures de formation. Contrairement à la micro-entreprise, la signature d’un contrat avec une société de portage n’est pas ouverte à tous les types d’activités. Quelques prérequis sont indispensables pour que vous puissiez bénéficier des avantages d’une société de portage salarial :

  • Vous devez démontrer votre expertise dans le domaine que vous souhaitez exploiter.
  • Vous devez prévoir de viser un chiffre d’affaires assez important pour supporter les frais liés au portage et qui doit correspondre à au moins 75% du plafond mensuel indiqué par la Sécurité Sociale en équivalent temps plein(PASS). En 2018, le PASS est de 3311 €.
  • Soyez sûr que des clients vont avoir un besoin primordial de vos prestations intellectuelles. Le portage salarial n’est pas accessible aux artisans et ouvriers qui seront dirigés vers la micro-entreprise. Il est réservé à la formation, la conduite de projet ou encore de conseils.

Le portage salarial est principalement conseillé aux cadres à temps partagé, aux cadres seniors qui sont à la retraite ou encore aux consultants qui interagissent avec l’international. C’est aussi une formidable solution pour pouvoir se lancer sans avoir les craintes lourdes liées à la création d’une entreprise. Il faut également savoir que la micro-entreprise possède un plafond pour son chiffre d’affaires qui n’est pas applicable pour un freelance en portage salarial. La micro-entreprise vous laisse parfois seul face aux démarches ou au développement d’une activité. En choisissant le portage salarial, le freelance s’ouvre un accès vaste à un réseau complet et varié. En choisissant une société de portage établie et reconnue, il obtient une visibilité plus forte et qui aura un impact important sur la clientèle. La confiance est souvent plus importante envers une société qu’un micro-entrepreneur isolé. Le portage salarial apporte également une richesse de connaissances juridiques, offre la possibilité d’échanger avec d’autres professionnels et de se reposer sur une prestation de services administratifs fiables.

New Call-to-action